• Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© 2018 par lavoisneadutalent.com - Strasbourg - 67000 - E-mail : contact@lavoisineadutalent.com - Mentions légales - CGV

IA : Vers une gouvernance artificielle ?

Mis à jour : 31 mai 2018



L'Etat consacrera 1,5 milliard d'euros d'ici la fin du quinquennat avec la volonté d'attirer et de retenir les meilleurs chercheurs

Voici une des mesures phares annoncée par le Président Emmanuel Macron pour faire de la France un leader en Intelligence Artificielle*, notamment en procédant


méthodiquement à l’ouverture de nos données

et en facilitant la création de plateformes de partage de données entres acteurs publics et privés

L'Etat soutiendra dans tous les secteurs les efforts pour que naisse une économie ouverte de la data. Le chef d’État lance l'appel à une mobilisation générale autour de la donnée.

Y compris nos données santé. Emmanuel Macron déclare que :


"Nous devons tirer parti de cette richesse" notamment par la création d’un "Health Data Hub, structure partenariale entre producteurs et utilisateurs des données, qui pilotera l’enrichissement continu et la valorisation du système national des données de santé, pour y inclure à terme l’ensemble des données remboursées par l’assurance-maladie, en ajoutant les données cliniques des hôpitaux, les données de la médecine de ville et des données scientifiques issues de cohortes".

Qui aurait pu penser qu'un jour les calculs rénaux de monsieur D. et que les antidépresseurs de madame X. ou bien le complexe du micro-pénis de Jean-Eudes seraient un jour créateurs de richesses ? Certainement pas eux.


Et pourtant la pierre philosophale serait bien là ?! Non pas le soucis de santé ! Mais l’information qui en découle et le traitement de l'information, pour aboutir on l'espère dans ce cas au traitement du patient.


UTILISATION & TRAITEMENT DE DONNÉES

On y voit la solution prochaine pour pallier au manque de moyens humains par une intelligence artificielle qui pourra traiter simultanément en quelques secondes un ensemble de données complexes et variées, aux sources différentes et les restituer de manière logique et intelligente lors d'un contexte précis et d'être en mesure d'en tirer des conclusions. Par exemple à l’hôpital pour un diagnostique, une recommandation etc.


Les médecins, infirmières et aides soignantes seraient alors plus à même d'occuper leur fonction première "que de faire de la paperasse". Ce qui serait en effet utile en ces jours où l'on meurt quotidiennement dans la salle d'attente des Urgences faute de soin.


UTILISATION & TRAITEMENT DE L'ÊTRE HUMAIN

Le projet est noble si il sert la cause Humaine. Nous devons rester vigilant à la place donnée à la Personne Humaine et non pas donner de la valeur à une donnée qui n'existerait pas sans l'individu. Ou pire attribuer la valeur d'un individu grâce à ses données innées ou acquises, créées volontairement ou non.


L'individu, par son existence même, est seul véritable richesse.

La richesse attribuée à une donnée est égale à néant et sa valeur négative si elle ne sert pas directement l'économie brute, ici en l'être humain véritable richesse et moteur économique via ses données.

Elle revêt alors le caractère d'une économie irréelle et demeure ainsi purement spéculative.


Cette même spéculation déjà présente sur les marchés financiers permettant de créer des crises économiques comme actuellement, et qui gangrène d'ores et déjà les Clouds, ERP, CRM et Buisness model. Ce phénomène ne se base sur presque aucun élément réel, mais plutôt sur une tendance issue des données.


C'est un peu l'histoire de Pince-me et Pince-Moi sont dans un bateau. Pince-Me tombe à l'eau.


Irréel ou réel

Quid des deux restera ?


Il se peut alors que tôt ou tard l'individu n'existe irréellement plus parce que la bulle aura explosée. Il sera alors réellement oublié au yeux de la société.


TRAITEMENT DE L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

Et le traitement des machines capables de simuler l'intelligence de l'Homme,

l'être humain, ne met-il pas ainsi sur un pied d'égalité Machine et Vivant, irréel et réel. Quelle part de nous, allons nous donner à ces machines ? Qu'entendons-nous par intelligence ? Quelles seront les frontières ? Comment devrons nous les traiter ou comment devrons nous traiter avec elles ?


Qui seront les garde-fous ? Les Hommes ou les machines ?


Digital Knowledge Transfer

EN DIRECT
DU  BLOG