• Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© 2018 par lavoisneadutalent.com - Strasbourg - 67000 - E-mail : contact@lavoisineadutalent.com - Mentions légales - CGV

Bienveillance Bashing !

Mis à jour : 29 oct 2019

Il y a quelques années de cela, j’ai bien failli tout abandonner suite à une expérience malheureuse comme beaucoup d’entre nous ont pu connaître avec un Manager peu délicat.


Et cela m’a amener à reconsidérer mes choix professionnels. Reconsidération salvatrice.


J’ai analysé le métier dans lequel j’évoluais, les médias, l’actualité. Je décortiquais les offres d’emplois. Je constatais qu’à part une To Do List, rien, absolument rien ne transparaissait et surtout pas le notion de bienveillance.


Le candidat idéal était somme toute une chose, la somme de compétences pour aboutir à un résultat pour l’entreprise. J’avais envie de prendre mes jambes à mon cou, tout abandonner pour me percher à flanc de colline et élever des chèvres en me nourrissant de leur lait.


Puis, je suis tombée par hasard sur un ancienne connaissance qui m’a offert un poste qui ne correspondait pas tout à fait à mon profil. Je lui est demandé pourquoi elle faisait ça ?

Si elle attendait un retour de ma part.


Rien de tout cela.

Cette personne m’a donnée toute sa confiance, m’a épaulée lors d’épreuves, m'a félicitée lors de succès. Et vice-versa. Une attitude qui a transcendée nos rapports de simple salarié-employeur à partenaire.


Ce geste a profondément changé mon rapport au travail et guidé aux travers de mes expériences suivantes. Parce que j’avais trouvé et appris ce qui m’avais cruellement manqué lors de la précédente...


La bienveillance.



Depuis quelques jours, une déferlante de post sur Linkedin et d’offres d’emplois accouchent du mot "bienveillance". C’est LA GRANDE TENDANCE du moment.


On note l'effort sur la balance Vie Pro vie Perso et l'incontestable application à donner envie. Mis à mal en une fraction de seconde par ce qui devrait être une évidence.


Je ne saurais dire ce qui est le plus pathétique :

Créer des infographies et des livres blancs démontrant les bénéfices de la bienveillance,

des campagnes marketing pour montrer aux gens pourquoi il faut être bienveillant avec autrui ou de lire ce qui est écrit et relevant de l’insulte à la bienveillance.


O MY !

Il paraîtrait qu’avec une once de bienveillance vous multiplieriez le retour sur investissement & les performances de vos collaborateurs. Vous augmenteriez sensiblement votre ROG "Return On Goodwill ».


Il y a même une infographie qui passe en boucle sur la toile pour démonter que cela aurait un impact bénéfique sur votre ROI.


On démontre que l’on peut déployer l’Armada du Parfait Communicant dénué de bienveillance envers ses collaborateurs ou clients tout en obtenant des performances satisfaisantes avec un ROI à la hauteur des attentes du PDG, vous n’en serez pas moins médiocre et triste sire, votre communication transpirant le malaise ambiant.


Tout le monde acquiesce et c'est sûrement VRAI puisque 90% de l’exercice métier repose sur l'empathie. On y introduit subtilement son meilleur atout : sa "gratuité".

Nul besoin prévoir d’enveloppe budgétaire à cet effet.


La découverte du siècle

En effet nous serions à priori tous pourvut : d’un cœur, d’une conscience et d’un sens commun.

Comptables et actionnaires sont aux anges... Pas besoin de déclarer en frais généraux ni d’investir des fonds colossaux.


Le meilleur pour la fin !


Vous pouvez même déployer des outils pouvant MESURER ET QUANTIFIER le retour sur la bienveillance. Et c’est bien LÀ, à ce moment précis, que l'on touche le fond.


Ce type de recherche est à l’antipode de la bienveillance, puisque le but ultime est purement de démontrer l’impact ROISTE et ôte donc par là même toute sa valeur.

Devenant une économie explicite et préalablement négociée frisant la prostitution pour celui qui vend sa « bienveillance ».


Et terriblement abaissant pour celui qui en devient « client » puisque qu’il succombe à un racolage calculé. C’est ce qu’on appelle vulgairement « un coup de pute ».


La bienveillance n'est pas...

Quantifiable par de jolies graphiques promettant l’augmentation de votre CA.

Encore moins par des chiffres mis en équation avec un environnement type Google où trampolines, écrans géants & congélation gratuites des ovocytes font la joie des employés.


Ce ne sont pas non plus des mots gentils susurrés dans l’espoir d'augmenter son capital sympathie pour atteindre ses objectifs à la fin de l'année.

La séduction OUI ! La danse du ventre, OUI! Les Campagnes bien léchées, OUI!

La Bienveillance. NON !


La bienveillance est...

Un état d’esprit sans attente de retour car par essence spontanée et désintéressée…

Digital Knowledge Transfer

EN DIRECT
DU  BLOG